Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Burn-out : les symptômes d'un mal méconnu (L'Entreprise.com)

Publié le par UL Valenciennes

Le burn-out ou syndrome d'épuisement professionnel concerne de plus en plus de salariés. Les spécialistes s'alarment face à cette maladie aux signes avant-coureurs pourtant détectables.

"Trois points flagrants peuvent être alors remarqués chez les personnes souffrant de burn-out: l'épuisement émotionnel, la dépersonnalisation qui peut conduire au cynisme à l'égard du travail et une perte totale d'estime de soi", détaille Agnès Martineau-Arbes, médecin du travail.

La prise de conscience est lente, difficile. Pourtant, la question des troubles psycho-sociaux et celle du burn-out constituent un enjeu crucial pour les salariés et les entreprises.


Le terme anglais " burn-out " (to burn signifie brûler) implique l'idée que le salarié se consume, physiquement et moralement jusqu'à l'épuisement total. D'abord repérée dans le secteur médical, cette pathologie concerne désormais tous les milieux professionnels. Lors d'un colloque organisé par le cabinet Technologia consacré à ce sujet, le mercredi 26 septembre à Paris, plusieurs pistes d'identification et de prévention de ce mal moderne ont été esquissées.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Les « lois Auroux »... par Jean Auroux (WK-RH)

Publié le par UL Valenciennes

Dans le cadre de ce numéro spécial, diffusé par WK-RH  consacré aux 30 ans des « lois Auroux », qui mieux que Jean Auroux, pouvait  en parler ? .

Les Cahiers Lamy du CE : si entre l’ordonnance du 22 février 1945 qui crée le CE et l’année 1982, quelques réformes vont étendre les prérogatives de ce dernier, c’est véritablement la loi no 82-915 du 28 octobre 1982 qui donne au CE son statut actuel. Quelle était votre intention à l’époque (1)
 

 

(1) Pour en savoir plus sur Jean Auroux et la mise en place de ses lois, voir « Jean Auroux, l’homme des lois, Entretiens avec Patrick Gobert », Éditions du 1er mai, 19 €. par Jean Auroux, ancien Ministre du Travail

Jean Auroux :
J’ai voulu renforcer les prérogatives du CE tout simplement parce que si les organisations syndicales ont la responsabilité de négocier à tous les niveaux, il me paraissait aussi essentiel que le CE soit l’institution interne élue pour assurer le suivi économique, social et technologique de l’entreprise. Mais pour lui donner cette nouvelle force, il fallait remplir un certain nombre de conditions. Nous les avons créées avec cette loi en plusieurs axes :

Lire la suite

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Bienvenue, Madame la Ministre !

Publié le par UL Valenciennes

  Extrait regards Croisés N°25Delannoy.JPG

 

Déclaration faite au conseil d’administration de la CNAF le 04 09 12 par Jean Yves DELANNOY chef de file CFE-CGC, lors de la visite de Dominique BERTINOTTI, Ministre déléguée auprès du Ministre des affaires sociales et de la santé chargée de la famille. 

 

"Pour la CFE-CGC, une Nation qui investit sur la Famille, l’Enfance et la Jeunesse est une Nation qui a foi dans son avenir."  

 

Pour notre confédération, la Politique Familiale demeure une priorité. La famille a plus que jamais un rôle fondamental à jouer, que ce soit dans le domaine social comme facteur de cohésion et de lien intergénérationnel ou dans le domaine économique comme facteur d’emploi, de consommation et  de niveau de revenu.  

 

La politique familiale du XXIème siècle doit conforter les principes qui ont présidé à son fondement : unité, universalité et généralisation, tout en s’imprégnant des aspirations nouvelles des familles et des évolutions socio économiques ...  

 

Les principes que met en avant la CFE-CGC ont pour finalité essentielle de construire une politique familiale cohérente, globale et respectueuse tant du choix des familles que du droit de l’enfant et du jeune et ce, de la naissance jusqu’à son entrée dans la vie

active.  

 

La CFE-CGC est consciente que la crise que nous traversons nécessite des efforts partagés par tous. Cependant en ce qui concerne la politique familiale, les populations intermédiaires sont déjà largement exclues du droit à prestations du fait de l’exigence de conditions de ressources ; la crise ne doit donc pas servir de prétexte pour étendre encore davantage ces conditions de ressources.

 


Par ailleurs, la CFE-CGC refuse la baisse voire la suppression du quotient familial. Elle défend le quotient familial qui n’est en aucun cas un outil de redistribution verticale (cette redistribution est assurée notamment par l’impôt sur le revenu). C’est avant tout un outil de redistribution horizontale, qui vise à garantir un niveau de vie équivalent, à revenu équivalent, à deux familles avec ou sans enfants.


Dans le cadre de la recherche de nouvelles ressources à mobiliser, la CFE-CGC milite pour une remise à plat de l’assiette de financement de la protection sociale. Le financement de la branche famille ne doit pas nécessairement reposer sur des cotisations sociales mais pourrait être fiscalisé.


Cependant, la CFE-CGC y met comme exigence la protection de toutes les familles y compris les classes moyennes. Enfin, pour les fonctionnaires, nous serons vigilants sur la remise en cause annoncée du mécanisme de calcul du supplément familial de traitement, réforme qui pénalisera l’ensemble des familles de cadres .»

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Revirement de Jurisprudence sur la protection des salariés également conseillers prud’homaux. Par Carole Vercheyre-Grard, Avocat.

Publié le par UL Valenciennes

Attention cet article concerne tous les mandats de représentation extérieurs à l'entreprise et conférant le statut de salarié protégé

 

La Cour de Cassation a longtemps considéré que la protection du conseiller prud’homme s’appliquait à compter de la proclamation des résultats des élections, peu important l’ignorance par l’employeur de l’existence du mandat.

 

Cette jurisprudence n’est plus.

 

Le Conseil Constitutionnel a été saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité sur ce point et par décision n° 2012-242 QPC du 14 mai 2012 a considéré que la protection assurée au salarié par les dispositions contestées découle de l’exercice d’un mandat extérieur à l’entreprise ne saurait, sans porter une atteinte disproportionnée à la liberté d’entreprendre et à la liberté contractuelle, permettre au salarié protégé de se prévaloir d’une telle protection dès lors qu’il est établi qu’il n’en a pas informé son employeur au plus tard lors de l’entretien préalable au licenciement.

 

Lire l'article

 

Voir aussi l'article paru dans WK-RH, traitant du même sujet

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Salaires des cadres : des augmentations incertaines en 2012 (Intelligence RH)

Publié le par UL Valenciennes

Salaires des cadres : des augmentations incertaines en 2012

L'Apec a interrogé 12 500 cadres sur l'évolution de leur rémunération entre 2011 et 2012. Bien qu'étant globalement satisfaits de leur rémunération, 51% d'entre eux vont demander une augmentation cette année, et près de 4 cadres sur 10 pensent l'obtenir. Un souhait encore loin d'être réalisé...


Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

L'inspection du travail pourrait devenir plus sévère (WK-RH)

Publié le par UL Valenciennes

Les chefs d’entreprise qui trouvent les inspecteurs du travail trop tatillons n’ont qu’à bien se tenir.

 

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) leur recommande plus de présence sur le terrain et plus de fermeté, à l’issue d’une mission de contrôle de leur fonctionnement.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Professeurs Even et Debré : avez-vous pensé à l’impact de vos prescriptions sur la santé des patients ?

Publié le par UL Valenciennes

Communiqué CFE-CGC Chimie

 

 

Les professeurs Even et Debré déclarent aujourd’hui dans un livre de 906 pages que la moitié des médicaments ne serviraient à rien, et voudraient en faire un ouvrage de référence pour les patients. Souhaitent-ils à eux seuls se substituer à l’ensemble des organismes de contrôle de la santé en France ?
Il faut rappeler :
- Que le fait d’émettre de telles recommandations peut conduire des patients à stopper brutalement leur traitement, entraînant chez eux des déséquilibres fondamentaux, et voire même des hospitalisations. Ce phénomène a d’ailleurs été constaté lorsque l’affaire du Médiator a été révélée au grand public, entraînant des diabétiques à arrêter leur traitement.
- Les avancées thérapeutiques contribuent en permanence à une augmentation de l’espérance de vie des patients.
- Les frais liés aux médicaments ne représentent que 18% des dépenses de santé en France.
- Chaque jour 102 000 salariés de l’industrie du médicament mettent en œuvre toutes leurs compétences à la disposition des patients.
- Dans un monde en crise économique, l’industrie pharmaceutique continue à investir en France, pour des médicaments indispensables. Ces derniers jours, le Laboratoire Aguettant a annoncé un investissement de 22 millions d’€ sur son site de Gerland à Lyon (Laboratoire spécialisé dans des médicaments d’urgence), et le Laboratoire GSK un investissement de 31 millions d’€ pour la fabrication d’anti-thrombotiques, de vaccins et d’antibiotiques.

A la demande de Nicolas Sarkozy, les Pr Debré et Even avaient rédigé en janvier 2011 un « Rapport sur la refonte du système de contrôle de l’efficacité et de la sécurité du médicament », visant à élaborer le projet de loi sur le médicament, dont le texte a été voté le 29 décembre 2011.

Faut-il en conclure que le Professeur Debré, alors Député lors de la mise en place du texte de loi sur le médicament, n’a pas réussi à imposer ses propres idées devant le Parlement ?
Contact CFE-CGC : Isabelle FRERET
Représentante de la Branche Industrie Pharmaceutique
06.73.92.12.87

 

Publié dans Vie de l'Union Locale

Partager cet article

Repost 0

Elections dans les TPE

Publié le par UL Valenciennes

Il y a les grandes... et les petites.  
Moi ma TPE elle me botte comme elle est !

Alors votez et faites voter CFE-CGC lors des élections dans les TPE qui se tiendront du 28 novembre au 12 décembre 2012.
 
La CFE-CGC décline sur les antennes sa campagne pour les élections dans les TPE : à regarder dimanche 23 septembre sur France 3, 5mn vers 11h30.

Lire la profession de foi CFE-CGC
  
Votez et faites voter CFE-CGC

Partager cet article

Repost 0

Travailleur, l'e-mail aura ta peau (Le nouvel observateur)

Publié le par UL Valenciennes

L'e-mail m'a tuer (MATHILDE GIRAULT/SIPA - Montage)

Source d'angoisse, de stress, de frustration, de sentiment d'impuissance... L'infobésité serait-elle le nouvel ennemi du salarié ?

 

"Je peux imaginer ma pierre tombale. Ci-gît, Nick Bilton, qui a répondu à des milliers d'e-mails par mois. Qu'il repose en paix." Dans un long billet publié sur le "New York Times", le journaliste annonce qu'il ne répondra plus à ses messages électroniques. "La vie est trop courte pour tant d'e-mails." Il affirme en recevoir plus de 6.000 par mois, sans compter les spams. Trop c'est trop : "Je n'ai aucune envie de répondre, même à une fraction d'entre eux." Aussi envahi soit-il, le journaliste arrive pourtant loin derrière que Bill Gates, qui a affirmé recevoir plus de 4 millions d'e-mails par jour !

 

Dans une moindre mesure, nombre de salariés souffrent d'un même mal : la "surcharge informationnelle". Caroline Sauvajol-Rialland, maître de conférences à l'Université Catholique de Louvain et à Sciences Po Paris, en a fait une formule choc : "l'infobésite". Une "pathologie" qui touche tous les possesseurs d'une boîte e-mail.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Réforme des retraites et pénibilité. Par Laure-Anne Lopez-Petit, Consultante juridique. (Village Justice)

Publié le par UL Valenciennes

Afin de compenser le report de l’âge de départ à la retraite, le gouvernement avait pris l’engagement d’agir pour réduire la pénibilité au travail. C’est désormais chose faite : les principaux textes du dispositif de prévention de le pénibilité ont été adoptés.

 

....Ainsi, certains salariés pourront partir à la retraite à 60 ans (au lieu de 62 ans) et avec une prestation à taux plein, quelle que soit la durée d’assurance.......

 

Les représentants du personnel risquent d’être sollicités par les salariés sur ce nouveau dispositif.

Il est important de tempérer leur enthousiasme : très peu d’entre eux pourront bénéficier d’un départ en retraite anticipée, compte tenu du caractère restrictif des conditions d’accès.

Lire l'article pour prendre connaissance des conditions de départ en retraite anticipée

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>