AGIRC-ARRCO Rendez-vous d'urgence par Danièle Karniewicz :

Publié le par UL Valenciennes

La négociation AGIRC-ARRCO s’ouvre le 25 novembre 2010 sur fond de déséquilibre financier des régimes à très court terme, dès 2009 pour l’AGIRC, et dès 2010 pour l’ARRCO.

 

Une situation intenable car la seule possibilité est de combler le besoin de financement par une ponction sur les réserves. Il est donc nécessaire et incontournable de trouver un consensus entre les partenaires sociaux sur les leviers d’équilibrage des régimes à court et moyen terme. La première urgence est de proroger la durée de l’accord actuel à échéance du 31 décembre prochain de façon à permettre aux salariés qui veulent partir début 2011, de pouvoir le faire en toute sérénité.

 

Nous négocierons une prorogation de six mois en cohérence avec la mise en application de la nouvelle loi des réformes de retraite du régime de base, mais en étant conscients que la volonté des employeurs est de donner un champ plus court à la prorogation, sans doute d’une durée de trois mois à renouveler.

 

L’essentiel est de créer les conditions pour que tous ceux qui doivent partir prochainement à la retraite puissent préparer leur dossier avec leur entreprise en toute lisibilité. La volonté de la CFE-CGC est de proroger l’accord AGIRC-ARRCO lui-même et, bien sûr, de proroger par là même l’AGFF qui permet aux salariés de partir au titre de la retraite complémentaire au même âge qu’au régime de base, sans abattement.

 

Après cette première étape, il faudra aborder concrètement les différents paramètres et leviers de retour vers l’équilibre financier.

Commenter cet article