AGIRC/ARRCO : Un projet inacceptable

Publié le par UL Valenciennes

 

AGIRC/ARRCO

Un projet inacceptable

 

La négociation de la retraite complémentaire avait pour objectif de trouver un financement à hauteur de 43,6 milliards d’euros cumulés à l’horizon 2030.

 

L’accord proposé à notre signature n’en promet qu’un milliard…

En fait, l’analyse détaillée du projet d’accord révèle la tentative d’un transfert entre la retraite cadres et la retraite non-cadres, en spoliant les retraités de l’encadrement de 5 milliards d’euros !

 

C’est la mort du modèle social solidaire au profit des contrats individuels privés…

 

Qui peut consciemment signer un tel accord qui ne règle en rien le problème de financement de la retraite complémentaire, et conduit à appauvrir la future retraite des salariés, particulièrement celle de l’encadrement ?

 

Certainement pas la CFE-CGC !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article