Chantage à l'emploi et pression sur les salaires sont les cancers de l'industrie, l'exemple de la fonderie du Poitou Par CFE-CGC Métallurgie

Publié le par UL Valenciennes

La rencontre des différentes organisations à Châtellerault donne toute sa dimension au conflit de la Fonderie du Poitou Aluminium d'Ingrandes sur Vienne.

Plus que de la solidarité, c'est la volonté de montrer combien il est urgent de faire échec aux mlses en concurrence et aux oppositions entre sites qui sacrifient l'industrie automobile et l'emploi. C'est tout le groupe Montupet qui est en jeu au travers de la pression des donneurs d'ordre comme Renault. Qui peut croire que le plan de compétitivité, dont l'objectif est de faire baisser les salaires de 25 %, s'arrêtera à Châtellerault ? La direction du groupe n'a aucun argument pour expliquer pourquoi 60 % des investissements se font hors de France alors que l'outil industriel est obsolète.

Lire l'article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article