Complémentaire santé : le « oui mais » des mutuelles au coup de rabot (Les Echos)

Publié le par UL Valenciennes

Les institutions de prévoyance contestent l'éventuelle suppression de la niche fiscale sur les contrats collectifs.

Les acteurs de la complémentaire santé savaient le dispositif sur la sellette. Aussi, la perspective d'une suppression partielle des avantages fiscaux liés aux contrats collectifs ne les étonne qu'à moitié. Comme l'ont révélé vendredi « Les Echos », il est question de supprimer dans le budget 2014 l'exonération fiscale dont bénéficient actuellement les salariés sur la partie de la cotisation prise en charge par l'employeur.

Cette mesure, qui ferait rentrer près de 1 milliard dans les caisses de l'Etat, suscite la perplexité du Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP).

Lire la suite

Publié dans Information nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article