Danièle Karniewicz, secrétaire nationale en charge de la protection sociale vous informe :

Publié le par UL Valenciennes

Négociation AGIRC ARRCO du 25 novembre 2010 : première étape réussie !

Le premier objectif de la CFE CGC est atteint : l’AGFF* est prorogé jusqu’au 30 juin 2011.

 

Notre priorité est de protéger les salariés afin qu’ils puissent partir en retraite au premier semestre 2011 dans des conditions inchangées, le temps de négocier. L’accord signé hier en fin de séance par la CFE-CGC reprend la mesure suivante :

« …l’accord national interprofessionnel du 23 mars 2009 sur les régimes de retraite complémentaire est prorogé jusqu’au 30 juin 2011, date à laquelle il cessera de produire ses effets ».

 

Nous entrons maintenant dans la phase de diagnostic sur les perspectives financières des régimes. L’objectif est de négocier les leviers permettant de garantir de manière pérenne le niveau des retraites complémentaires.

L’enjeu est bien le maintien du niveau de vie à la retraite et la défense du taux de remplacement pour toutes les générations et notamment les plus jeunes.

 

Composition de la délégation CFE-CGC pour la négociation Agirc-Arrco autour de Danièle Karniewicz : Bernard Boulery, Gilles Castre, Alain Giffard, Serge Lavagna et Claudio Scharager.

 

  • AGFF : dispositif qui permet le financement de la retraite complémentaire Agirc Arrco à taux plein avant 65 ans. 

La CFE-CGC s'implique dans les négociations AGIRC ARRCO avec l'objectif de pérenniser la retraite complémentaire, notamment celle de l'AGIRC.

 

Pour permettre  à chacun de mesurer les enjeux de ces négociations pour les mois qui viennent, Danièle Karniewicz, Secrétaire nationale au secteur protection sociale et en charge du dossier,  vous prie de bien vouloir prendre connaissance des fiches suivantes : 

 

-  Fiche 1 : La naissance de l'AGIRC
C'est la CFE-CGC qui est à l'initiative de l'installation de l'AGIRC en 1947. C'est sur ce modèle de retraite par répartition que se sont construits les autres régimes complémentaires.

Lire la suite

 

Fiche 2 : AGIRC et ARRCO, comment ça marche ?
La retraite, en France, est un système à deux étages : un régime de base à la Sécurité sociale auquel s'ajoute un régime complémentaire obligatoire AGIRC/ARRCO. Ces régimes complémentaires sont directement gérés pas les partenaires sociaux. Lire la suite

 

-  Fiche 3 : La situation actuelle de l'AGIRC et de l'ARRCO
Elle est délicate car intimement liée à l'état de santé des entreprises et des salaires versés. À la crise s'ajoutent les contraintes démographiques qu'il faut intégrer pour le long terme.

Lire la suite

 

-  Fiche 4 : Perspectives d'avenir et conditions de retour à l'équilibre
les besoins de financement des régimes complémentaires sont connus. Plusieurs leviers existent pour y répondre : les négociateurs auront à trouver la meilleure combinaison.

Lire la suite

 

-   Fiche 5 : Les avantages familiaux

 

-   Fiche 6 : La pension de réversion

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article