La CFE-CGC a perdu la vice présidence de l'AGIRC, pas son honneur

Publié le par UL Valenciennes

La CFE-CGC a perdu hier la vice-présidence de l'Agirc au prétexte qu’elle n’a pas signé l'accord sur les retraites complémentaires découlant de la réforme des retraites de 2010.


Un bien mauvais prétexte :


En 2001, la CFE-CGC, n'avait  pas signé l'accord Agirc-Arrco…

et pourtant, elle avait conservé la présidence de l'Agirc.


intérêts corporatistes


Chacun appréciera à leur juste valeur ces grandes manœuvres aux seules fins de partager les présidences des caisses paritaires entre FO (pour la Cnav), CFTC (pour la Cnaf) et CFDT (pour l'Agirc) avec le soutien opportuniste du MEDEF


La CFE-CGC  persistera à mettre ses  valeurs au service de la retraite des assurés sans jouer au jeu des arrangements de circonstance.

Commenter cet article