La crise, ce prétexte pour baisser le coût du travail, mais pas celui du capital (La Tribune)

Publié le par UL Valenciennes

Par Michel Santi, économiste

     
 
Comment augmenter la productivité, la compétitivité de la France? D'aucun répondront qu'il faut "baisser les coûts du travail". Pourtant, l'économiste Michel Santi note que si la réduction du coût du travail a permis à l'Allemagne de baisser ses prix à l'exportation, elle a créé une société de travailleurs précaires. Et observe qu'étonnamment, les revenus nets distribués aux propriétaires de capital, eux, continuent de grimper... Une confiscation en bonne et due forme de l'appareil économique a été entreprise depuis la fin des années 70 par une infime minorité qui a redistribué le produit du travail des autres largement en sa faveur.
 
Ce ne sont effectivement pas tant nos usines, nos industries et nos entreprises qui ne sont pas productives. Cette productivité a en fait été monopolisée au bénéfice d'une élite.
 

Publié dans Information nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article