Les conseils de prud'hommes restent engorgés (WK-RH)

Publié le par UL Valenciennes

Un million de ruptures conventionnelles ne suffisent pas à désengorger tous les conseils de prud’hommes.

Si certains, comme Marseille, Montpellier ou Dijon, s’en trouvent soulagés, d’autres, à l’inverse, voient croître le nombre d’affaires nouvelles. C’est le cas de Saint-Nazaire, Alès ou Poitiers......

 

....... À Lille, les juges ont en stock 2 500 affaires (+ 25 % sur trois ans). Les confédérations syndicales, CGT en tête, font d’ailleurs pression sur la chancellerie pour qu’elle octroie plus de moyens humains aux tribunaux du travail.......

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article