Les départs volontaires de Renault : le parlement européen bloque la subvention de 24,5 millions d'euros

Publié le par UL Valenciennes

En raison de ses mensonges aux salariés  trompés par  son plan de départ "volontaires", Renault n'aura  pas ses 24,5 millions d'euros. Le 15 septembre, la présidente de la commission des Affaires Sociales du Parlement Européen avait envoyé une lettre au PDG de Renault lui enjoignant de trouver une solution pour les départs volontaires de Renault grugés par loi Sarkozy sur les retraites. Carlos Ghosn n'a pas répondu et il en paye les conséquences.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Commenter cet article