PPG : 9 mois après le départ des salariés licenciés……

Publié le par UL Valenciennes

A la suite du Plan de Sauvegarde de l’Emploi annoncé par PPG en  mars 2009 consécutif à l’arrêt de la fabrication des peintures industrielles sur le site de Saultain, 228 postes ont été supprimés dont 132 hors  départs    improprement qualifiés de « volontaires » .  Ces 132 salariés ont reçu leur lettre de licenciement pour motif économique fin décembre 2009 et ont « bénéficié » d’un congés de reclassement pour une durée de 9 mois maintenant épuisés.

 

Mais que sont-ils devenus ?

 

La réponse ci-dessous est révélatrice de l’immense  désarroi de la plus grande majorité d’entre eux, et du désastre économique qui s’est abattu suite à la crise et qui n’a pas épargné le Valenciennois, tant s’en faut.


                              80    :      sont Inscrits à Pôle Emploi.

        36    :      suivent  une  formation

        10    :      ont retrouvé un emploi

           6   :      sont en création d’entreprise

 

Force est de constater que la convention de revitalisation du site de Saultain , signée entre le sous préfet et PPG en  novembre 2009,  qui prévoyait la création de 205 emplois dans le territoire en est restée à ce jour à peine un peu plus  qu’une simple déclaration d’ intention.

 

Notons que grâce aux emplois immolés à l’autel de la rentabilité, l’action PPG Industries Inc qui s’est redressée à hauteur de 71$ US (cours au  10 septembre 2010) a maintenant complètement oublié la crise ….

 

Une fois de plus il se trouve vérifié que certains licenciements, qualifiés à tort d’économiques, font le plus grand bonheur des actionnaires.

 

Quand ceux-ci comprendront-ils que la principale richesse d’une entreprise,  ce sont  les femmes et les hommes qui la constituent ?

Publié dans Information locale

Commenter cet article