Que faire de nos vieux avertisseurs de radar devenus illégaux ? Par Jérome Maudet, Avocat

Publié le par UL Valenciennes

L'une des solutions proposées par l'auteur est :

"On pourrait donc envisager de donner son appareil à un ennemi"

 

Mais il propose des solutions plus réalistes et  indique pour les négligeants  :

"Néanmoins, sauf commission rogatoire, les officiers de police n’ont pas la possibilité de consulter, sans l’accord du conducteur, le menu de l’appareil et sa configuration.

 

Lire son article

Publié dans Information nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article