Sophie GUIEYSSE DRH de Canal+ devrait voir revenir comme un boomerang la scandaleuse cabale montée contre la CGC.

Publié le par UL Valenciennes

COMMUNIQUÉ DE LA CGC MÉDIA

Sophie GUIEYSSE DRH de Canal+ devrait voir revenir comme un boomerang la scandaleuse cabale montée contre la CGC.

Ce matin 3 novembre 2010, le site Médiapart a publié un article intitulé : "A Canal+, l’anti-syndicalisme, c’est en clair". (http://www.mediapart.fr/journal/france/021110/canal-l-anti-syndicalisme-c-est-en-clair) 

C’est avec consternation que la CGC Médias a lu cet article où il est notamment écrit «Bertrand Méheut, qui sous le registre du « off », nous a parlé [à Médiapart donc] s'est donc, lui, exonéré des règles de confidentialité auxquelles sont astreints les membres du comité d'entreprise. Ubuesque et révoltant, donc! »

Le site Médiapart de revenir sur la mise à pied et la procédure de licenciement introduite fallacieusement contre le délégué central CGC à Canal+ Sylvain Thibon.

 Comme l’écrit Médiapart c’est « Celui qui n'a rien dit est lourdement puni par celui... qui a parlé ! ».

Et Sophie GUIEYSSE d’écrire au syndicat pour tenter d’accuser faussement le Délégué Syndical Central CGC d’avoir soi-disant enfreint les règles de confidentialité : « Soyez assuré que la procédure que j'ai été amenée à lancer à l'encontre de Monsieur Thibon qui m’a confirmé qu’il était bien à l’origine de la diffusion des propos tenus par Bertrand Méheut en comité d’entreprise respecte les textes en vigueur»

 

Mensonge Madame GUIEYSSE.

Sylvain THIBON n’a rien dit du tout et surtout pas cela. Il a d’ailleurs fallu que Sophie GUIEYSSE ait recours à un huissier convoqué par elle dans son bureau, mercredi dernier pour remettre à Sylvain THIBON sa convocation à entretien préalable en vue de son licenciement; Sylvain THIBON  qui tout le monde s’en doute, ne lui a pas dit un mot.

Voila ce que la CGC Médias répondait à ce sujet à Sophie GUIEYSSE « Monsieur Sylvain THIBON n’a jamais pu vous dire qu’il aurait été responsable de la rédaction ou même de la diffusion d’un document syndical pour la simple et bonne raison que je suis l’auteur [le président fédéral] de soi-disant propos que vous tentez d’imputer sciemment et à tort à Monsieur Thibon et c’est bien le syndicat qui en assure la diffusion. Monsieur Sylvain THIBON n’est pas homme à revendiquer la paternité de choses qu’il n’a pas faites. »

 

Dans ce mail adressé au Président du syndicat fédéral Sophie GUIEYSSE écrit encore « Contrairement à ce que vous semblez considérer, je trouve les faits qui semblent vous paraître anodins [en clair ceux dont on accuse à tort et totalement fallacieusement le délégué…histoire de se payer sa tête] à savoir la transmission d’informations confidentielles fournies en CE [en l’occurrence, celles concernant les négociations en cours avec Orange] est d’une particulière gravité et nécessitent qu’elles soient protégées pour le maintien d’un bon fonctionnement du comité d'entreprise… »

 

 

Il s’agit là d’un des plus gros scandales du PAF de ces 10 dernières années et la technique du bouc émissaire choisi par Sophie GUIEYSSE, ne l’emportera pas. La CGC Médias au regard de cette véritable déclaration de guerre a demandé à son avocat de déposer plainte au pénal pour dénigrement, harcèlement, discrimination et entrave à l’encontre d’un délégué syndical.

Cela est vrai.  Donc forte des révélations de Médiapart, Sophie GUIEYSSE devrait mettre à pied le PDG de Canal+ et le convoquer à un entretien préalable en vue de son licenciement pour transmission d’informations confidentielles

Commenter cet article