Travailleur, l'e-mail aura ta peau (Le nouvel observateur)

Publié le par UL Valenciennes

L'e-mail m'a tuer (MATHILDE GIRAULT/SIPA - Montage)

Source d'angoisse, de stress, de frustration, de sentiment d'impuissance... L'infobésité serait-elle le nouvel ennemi du salarié ?

 

"Je peux imaginer ma pierre tombale. Ci-gît, Nick Bilton, qui a répondu à des milliers d'e-mails par mois. Qu'il repose en paix." Dans un long billet publié sur le "New York Times", le journaliste annonce qu'il ne répondra plus à ses messages électroniques. "La vie est trop courte pour tant d'e-mails." Il affirme en recevoir plus de 6.000 par mois, sans compter les spams. Trop c'est trop : "Je n'ai aucune envie de répondre, même à une fraction d'entre eux." Aussi envahi soit-il, le journaliste arrive pourtant loin derrière que Bill Gates, qui a affirmé recevoir plus de 4 millions d'e-mails par jour !

 

Dans une moindre mesure, nombre de salariés souffrent d'un même mal : la "surcharge informationnelle". Caroline Sauvajol-Rialland, maître de conférences à l'Université Catholique de Louvain et à Sciences Po Paris, en a fait une formule choc : "l'infobésite". Une "pathologie" qui touche tous les possesseurs d'une boîte e-mail.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Commenter cet article