Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Retraite complémentaire Un texte déséquilibré pénalisant les classes moyennes

Publié le par UL Valenciennes

 

           

La CFE-CGC ne signera pas le texte du 13 mars 2013 sur les retraites complémentaires !

Il s’agit d’un texte non sécurisé qui fait supporter tous les efforts aux actifs et aux retraités en continuant  d’affaiblir le niveau des retraites.

Laisser croire que l’accord préserverait les petites pensions n’est qu’un habillage grossier destiné à faire passer la pilule à tous les retraités et  salariés du secteur privé.

Il s’agit d’un texte déséquilibré qui impose un sacrifice supplémentaire aux classes moyennes, notamment le personnel d’encadrement, qui contribuent de plus en plus fortement aux efforts de solidarité et ne peuvent accepter une mécanique infernale visant à baisser leurs droits au travers la remise en cause des fondamentaux (prestations sociales, allocations familiales, fiscalité…)

Ce texte se situe dans la ligne droite de l’accord du 18 mars 2011 qui fait l’objet d’un contentieux et d’un recours de la CFE-CGC devant le TGI et le Conseil d’État.

La CFE-CGC dénonce une tendance à l’écrasement des prestations, à l’alignement des droits par le bas, mais aussi à l’augmentation des prélèvements pour les classes moyennes.

C’est un texte à visée limitée qui amortit un peu le déficit à horizon 2017 mais qui ne résout en rien les déséquilibres de financement à moyen terme !

La CFE-CGC n’accepte pas de s’associer à une entreprise de démolition ayant pour cible ceux qui portent l’ascenseur social et la vraie valeur du travail !

Partager cet article

Repost 0

Une entreprise épinglée pour avoir espionné ses salariés avec un keylogger

Publié le par UL Valenciennes

La Commission nationale pour l’informatique et les libertés (CNIL) a annoncé ce matin qu’elle avait adressé une (simple) mise en demeure à une entreprise ayant surveillé ses salariés à l’appui d’un logiciel permettant d’enregistrer les frappes au clavier. L’autorité administrative indépendante en a profité pour indiquer que l'installation et l'utilisation de ce type de dispositif intrusif n’étaient pas justifiées, hormis en présence d’un « fort impératif de sécurité ».

 

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Cadres et ouvriers face au syndicalisme (Institut de l'entreprise)

Publié le par UL Valenciennes

"Les cadres ne se syndiquent pas" :

 

Faux.

 

Bien que leur taux de syndicalisation dépasse celui des employés et des ouvriers, ce cliché a la peau dure...

 

En effet, les cadres et professions intellectuelles supérieures adhèrent trois fois plus souvent à un groupement syndical ou professionnel que les ouvriers, d'après la DARES qui estime que plus de 500 000 d'entre eux se déclarent membres d'une organisation, contre moins de 400 000 ouvriers. Selon les derniers chiffres, un cadre sur 7 s'engage, contre un ouvrier sur 16 et un employé sur 18.

 

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Accompagner le retour ou maintien dans l'emploi après un cancer

Publié le par UL Valenciennes

Comment permettre à l'entreprise de réintégrer avec succès un salarié qui a été absent après une longue maladie? Et au salarié de trouver sa place ?

Nathalie Vallet Renart, directrice d'Entreprise et cancer nous explique que c'est à la tête de l'entreprise de s'emparer de la problématique (managers, drh). 

Si de nombreux DRH gèrent parfaitement bien la question de l'aménagement du poste et du temps de travail,ce qui leur échappe souvent, c'est la question de la relation entre les personnes.

Nous vous laissons écouter cette interview très intéressante.

 

en savoir plus

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

François Hommeril est candidat à la présidence de la CFE-CGC avec Jean Yves Hemery, Secrétaire Général et Diégo Alarçon, Trésorier

Publié le par UL Valenciennes

Les Fédérations CFE-CGC de la Chimie, de la Métallurgie et de la Construction s'unissent pour présenter la candidature de François Hommeril, de Jean-Yves Hemery et de Diégo Alarçon aux postes de Président, Secrétaire Général et Trésorier de la Confédération CFE-CGC au 35ème congrès de l'organisation qui se déroulera à Saint Malo du 17 au 19 avril.


Dans un contexte de crise qui se prolonge, à un moment où les membres de l'encadrement sont confrontés dans les entreprises et les fonctions publiques à une dégradation sans précédent de leurs conditions de travail, la candidature de militants confirmés est un gage de cohésion et d'engagement pour l'avenir.


Ayant exercé les responsabilités les plus étendues dans leurs entreprises, leurs Fédérations et la Confédération, les candidats se présentent sur un projet mobilisateur et rassembleur, projet dans lequel les Fédérations et les Entités de la Confédération ont toute leur place. 

Partager cet article

Repost 0

Salariés coincés par la neige, vos droits en 10 questions-réponses (capital.fr)

Publié le par UL Valenciennes

Routes impraticables, transports en commun perturbés, vols  annulés… la neige et le verglas entraînent bon nombre de retards chez les salariés, voire les empêchent de se rendre au travail. Cette absence peut-elle entraîner une perte de salaire, voire des sanctions ? Le point sur vos droits en cas d'intempéries exceptionnelles.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Article 23 - Film Engagé sur le Monde du Travail

Publié le par UL Valenciennes

Article 23 Déclaration universelle des droits de l’homme

 

Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

 

Voir la bande annonce du Film Article 23

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Ruptures du contrat de travail pour inaptitude physique : point de départ du versement des allocations d’assurance chômage par Pôle Emploi

Publié le par UL Valenciennes

Instruction n°2012-173 du 21 décembre 2012 (BOPE n°2013-1)

Sommaire


Partie 1. Rupture du contrat à durée indéterminée pour inaptitude physique d’origine non professionnelle

1. Avant la modification de l’article L. 1226-4 du code du travail
2. Après la modification de l’article L. 1226-4 du code du travail

 

 

Partie 2. Rupture anticipée du CDD pour inaptitude physique d’origine professionnelle ou non professionnelle

1. Avant la modification de l’article L. 1243-1 du code du travail
2. Après la modification de l’article L. 1243-1 du code du travail
3. Indemnités de rupture

 

 

Partie 3. Mise en œuvre opérationnelle

 

 

Lire l'article

Partager cet article

Repost 0

Un dispositif de sensibilisation à l'absentéisme destiné aux salariés revenant d'un arrêt pour maladie, constitue une discrimination liée à la santé. (Net-Iris)

Publié le par UL Valenciennes

Un syndicat a saisi le TGI afin notamment qu'il soit défendu à l'employeur de poursuivre sa politique discriminatoire à l'encontre des salariés absents pour maladie. En effet, l'employeur avait mis en oeuvre une méthode dite de "sensibilisation aux enjeux de désorganisation de la production" et procédait dans ce cadre à des entretiens "retour d'absence" quels que soient la durée et le motif de l'absence, y compris en cas de maladie ou d'accident du travail, au cours desquels étaient évoquées les perturbations de l'organisation de l'entreprise résultant de l'absence, cet entretien donnant lieu à l'établissement d'un document signé par le salarié concerné.

Lire la suite

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Goodyear : Pourquoi une SCOP serait illusoire!

Publié le par UL Valenciennes

Pour la CFE-CGC, il est puéril et peu sérieux d'imaginer la reprise en SCOP de la production de l'usine d'Amiens Nord alors que c'est l'activité agraire dans son ensemble qui doit être appréhendée. Le projet de SCOP ignore délibérément les réseaux commerciaux qui coûtent chers et, les moyens supports nécessaires au fonctionnement du site ( système d'information, achats…) .


Continuer l'activité des pneus agricoles, nécessiterait d'avoir un vendeur de la marque de pneus, des outils, des brevets, des capacités de Recherche et de Développement, des réseaux commerciaux, d'avoir des investissements productifs importants pour assurer la pérennité et la compétitivité du site (nouveaux équipements, maintenance des moules, faire sauter certains goulots d'étranglement).


Remarquons que Goodyear, à ce jour, n'est pas vendeur de pneus agricoles à lui seul. Par ailleurs , Goodyear n'a jamais voulu « donner » son activité pneus agricole à Titan, comme l'indique un syndicat. Sa transaction portait sur plusieurs millions de dollars. Le secteur Agraire a une productivité faible. S'il est possible, avec des gains de productivité de remettre à l’équilibre l'activité de fabrication de pneus Agraires à Amiens, la SCOP n'aurait pas les moyens du renouvellement nécessaire de ses outils. Et que dire des concurrents qui ne resteraient pas sans bouger...


La CFE-CGC regrette des allégations peu rigoureuses qui sont reprises et font des ravages dans l'esprit des salariés qui alternent entre espoir euphorique, envie de lutter et sentiment que la situation décrite ne soit pas celle qu'ils vivent. Elle souligne que le projet illusoire d'une SCOP trompe les salariés et n'est qu'au service des " conseilleurs". 

 

Avant de proposer des espoirs aux salariés, il serait bon de les consulter sur l’ intérêt qu’ils auraient à mettre une participation personnelle financière dans la constitution de cette SCOP.

Partager cet article

Repost 0