Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Medef : provocation et surenchère !

Publié le par UL Valenciennes

Alors que le Medef a obtenu 40 milliards d’euros d'aides pour les entreprises sur trois ans, 8 à 10 millions de ménages viennent de voir leur imposition sur les revenus augmenter de 4,33 milliards d'euros en 2014 !

Dans ces conditions, je crois que la décence doit être de mise. Le Medef doit arrêter sa politique de la surenchère permanente !

Pierre Gattaz a demandé des allègements de charges moyennant quoi il prendrait des engagements de création d'emplois.

Il a revendiqué la paternité du pacte de responsabilité le 17 janvier 2014 : qu’il assume aujourd’hui celles qui sont les siennes.

Le 5 février 2014, le Medef a sorti un livret vert intitulé "10 mesures pour créer 1 million d'emplois".

Aujourd'hui après avoir obtenu les aides, le Medef recule et a de nouvelles exigences, ce n'est pas acceptable !

Le Medef veut le beurre, l'argent du beurre....La CFE-CGC refuse de lui donner la crémière !

Quelle sera la prochaine proposition du Medef ? Que les salariés payent pour venir travailler ?

STOP !

Les salariés et les chefs d'entreprises méritent mieux que cela par temps de crise !

La CFE-CGC est prête à soutenir des réformes qui reposent sur des efforts partagés entre les entreprises et les salariés (tous les salariés, pas seulement ceux de l'encadrement car la coupe est pleine )
mais aussi les actionnaires qui sont pour l'instant les grands oubliés de tous les efforts demandés !

Partager cet article

Repost 0

Devez-vous obéir à une demande de mutation ? (Juritravail)

Publié le par UL Valenciennes

La mutation consiste en une modification du lieu du travail. Selon la qualité du salarié - protégé ou non - concerné par cette mesure décidée par l'employeur la procédure et la liberté du salarié ne sont pas les mêmes. La Cour de cassation a récemment été amenée à se prononcer sur cette problématique.

Lire l'article

Partager cet article

Repost 0

Emails : l'idée d'un "droit à la déconnexion" fait son chemin

Publié le par UL Valenciennes

Après la CFDT et la CFE-CGC, c'est la CGT qui s'y met : le syndicat réclame un "droit à la déconnexion" et la prise en compte du temps passé en dehors de son travail à consulter et à répondre à ses messages électroniques. La charge de travail, notamment pour les cadres, entraînée par l'apparition des nouvelles technologies, a considérablement augmenté ces dernières années.

Vingt ans tout juste que les " technologies de l’information " ont révolutionné nos vies

Et surtout notre travail. Quelques chiffres sur ce grand chambardement : les trois-quarts des cadres disent qu’ils travaillent pendant leur temps de repos. 58% des salariés vérifient leurs mails pendant les vacances. 51% les regardent au lit.
Ce qui peut faire sourire, sauf quand on apprend que 68% des cadres, pour ne parler que d’eux, affirment que leur charge de travail a augmenté. Et que plus de trois millions de travailleurs français seraient en risque élevé de burn-out.

Lire l'article

Partager cet article

Repost 0

Les employeurs freinent-ils les embauches par peur des Prud'hommes ?

Publié le par UL Valenciennes

Non, le risque de contentieux devant les Prud'hommes n'empêchent pas les employeurs de recruter. Tel est le constat d'une récente étude du Centre d'études de l'emploi (CEE).

Voilà une étude qui va à contre-courant des préjugés. "Le droit du travail français est souvent perçu comme excessivement strict et infligerait des indemnités disproportionnés aux patrons", constate le chercheur Sebastian Schulze-Marmeling du Centre d'études de l'emploi (CEE). A tel point que certains préfèreraient ne pas embaucher de peur d'une procédure. Une aberration, selon ce chercheur "Les conseils des Prud'hommes : un frein à l'embauche?" , qui a comparé les contentieux prudhommaux dans les pays européens.

Lire l'article de capital.fr

Partager cet article

Repost 0

La Cour de cassation encadre strictement la prise d’acte et le législateur la sécurise (WK-RH)

Publié le par UL Valenciennes

Dans ses derniers arrêts, la Chambre sociale de la Cour de cassation encadre plus strictement le régime de la prise d’acte en restreignant les cas de justification tant de la prise d’acte que de la résiliation judiciaire à des cas de « manquement suffisamment grave de l’employeur empêchant la poursuite du contrat de travail ». À l’inverse (mais peut-on vraiment les opposer ?), les parlementaires sont venus sécuriser la situation du salarié qui a déclenché une prise d’acte. Revenons sur cette actualité qui entraînera quelques remous sur cette modalité de rupture du contrat.

Lire l'article

Partager cet article

Repost 0

La CFE-CGC ne signera pas le Pacte de responsabilité

Publié le par UL Valenciennes

 

 

La CFE-CGC ne signera pas le Pacte de responsabilité

 

Le Pacte de responsabilité reposait sur un contrat de confiance entre le patronat et les syndicats de salariés. Il reconnaissait la nécessité d’un effort partagé entre les entreprises et les salariés pour retrouver le chemin de la croissance.

 

Mais le patronat a brisé cette confiance en imposant ses vues dans l’accord sur le financement de l’assurance chômage : cette réforme se fait aux dépens des classes moyennes, des techniciens, des agents de maîtrise, des cadres et des ingénieurs. Le contrat de confiance est donc rompu. C’est une véritable trahison du patronat.

 

Le fait de porter le délai de carence de 75 à 180 jours maximum avant de pouvoir toucher une allocation chômage est totalement inacceptable : c’est faire des économies sur le dos des cadres et des agents de maîtrise ! L’indemnisation de rupture de licenciement est là pour compenser un préjudice et non pour suppléer les carences de l’assurance chômage. La CFE-CGC dénonce cette iniquité au cœur de la société française, ces petits arrangements entre amis conclus lors de cette négociation, notamment via la collusion entre le MEDEF et la CFDT pour imposer les droits rechargeables qui vont un peu plus précariser les contrats courts et, in fine, coûter plus cher à l’assurance chômage au préjudice des classes moyennes.

 

La solution de bon sens était, notamment, de surtaxer les CDD qui génèrent 5,5 milliards de déficit par an. Une mesure balayée par le patronat ! Le MEDEF a voulu le beurre via les allégements de charges et l’argent du beurre avec une réforme de l’assurance chômage financée par les classes moyennes. La CFE-CGC refuse d’attendre que le MEDEF demande la crémière. Elle prend acte du comportement du patronat et ne signe donc ni l’accord d’assurance chômage ni le relevé de décisions du Pacte de responsabilité.

 

Elle participera bien aux négociations annoncées dans les branches pour l’emploi ainsi qu’aux négociations prévues avec le gouvernement sur la fiscalité avec la volonté de tirer la sonnette d’alarme. Le gouvernement et le président de la République devront l’entendre ! Ils doivent passer aux actes en faveur du pouvoir d’achat des classes moyennes grâce à une fiscalité en baisse pour les ménages et une fiscalité plus incitative sur l’intéressement et la participation.

 

La CFE-CGC, le seul syndicat qui se bat pour le pouvoir d’achat des classes moyennes !

Partager cet article

Repost 0

Nomination Représentant Syndical au CE

Publié le par UL Valenciennes

Article L2324-2

Sous réserve des dispositions applicables dans les entreprises de moins de trois cents salariés, prévues à l'article L. 2143-22, chaque organisation syndicale représentative dans l'entreprise ou l'établissement peut désigner un représentant syndical au comité. Il assiste aux séances avec voix consultative. Il est choisi parmi les membres du personnel de l'entreprise et doit remplir les conditions d'éligibilité au comité d'entreprise fixées à l'article L. 2324-15.

On parle bien d'organisation syndicale représentative est non d'élus au comité d'entreprise.

source légifrance

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Information URSSAF Frais professionnels

Publié le par UL Valenciennes

Le point sur les avantages en nature et frais professionnels
Vous attribuez un avantage en nature repas, logement et / ou véhicule à votre salarié ?
Vous indemnisez des frais professionnels supportés par votre salarié dans le cadre de son emploi ?
Les montants concernant l’évaluation des avantages en nature et la déduction des frais professionnels pour le calcul des cotisations de Sécurité sociale sont revalorisés à compter du 1er janvier 2014.

Pour connaître ces nouveaux barèmes, consultez notre document le point sur les avantages en nature et frais professionnels.

Source information URSSAF

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

SECAFI invitation LOI DE SECURISATION

Publié le par UL Valenciennes

SECAFI

 
  ATTENTION CHANGEMENT D'HORAIRE DE LA RENCONTE

Jeudi 20 février 2014 de 08:45 à 12:15

 

Encore quelques places à VALENCIENNES...

Depuis 30 ans au service des élus de CE et CHSCT,  SECAFI vous accompagne dans votre quotidien pour vous conseiller.

Afin d’être plus proches de vous, nous organisons régulièrement des rendez-vous d’échanges et d’informations sur des thèmes d’actualité en lien avec vos rôles de représentants des salariés. Sur le 1er trimestre, nous consacrerons une grande partie de nos débats à la nouvelle loi sur la sécurisation de l'emploi.  

CE et CHSCT, ce que la loi sur la sécurisation de l'emploi va changer


La loi relative à la sécurisation de l'emploi a été définitivement adoptée au Sénat le 14 mai 2013. D'importantes modifications du Code du Travail sont apparues et certaines d'entre elles vont transformer le rôle des représentants du personnel, notamment lors des phases de restructuration.

  • Qu'est-ce que la loi Sapin va changer dans les relations sociales ?
  • Comment les directions vont réagir face à cette nouvelle loi ?
  • Que faire en tant qu'élus ?

Jeudi 20 février 2014 de 9h à 12h15 

au Novotel - Parc d'activités L'Aérodrome à ROUVIGNIES

Ces matinées débats sont destinées aux membres des Comités d'Entreprise et des CHSCT, aux représentants et délégués syndicaux. Aucune participation financière ne sera demandée.

Attention ! le nombre de places , il est conseilé de s'inscrire au préalable.

 Pour vous inscrire, cliquez ICI

 

Publié dans Information locale

Partager cet article

Repost 0

Ce qui change en 2014

Publié le par UL Valenciennes

Représentants du personnel : ce qui vous attend en 2014

Le premier tour des élections professionnelles peut se dérouler jusqu'à 90 jours après le premier affichage

 

La loi de sécurisation de l'emploi du 14 juin 2013 a modifié les délais applicables dans le domaine des élections professionnelles des membres du comité d'entreprise et des délégués du personnel....

Lire le dossier complet

 

Salariés : ce qui vous attend en 2014

Les évolutions du congé parental


En 2014, le congé parental d'éducation sera réformé afin d'inciter les pères à en bénéficier, pour accroitre le niveau d'emploi des femmes et pour favoriser un meilleur partage des responsabilités parentales...

Lire le dossier complet

Source : Juritravail.com

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>