Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Salariés, cadres : prescription de 5 à 3 ans aux prud’hommes, le changement, c’est maintenant ! Par Frédéric Chhum Avocat et Camille Colombo, Elève-Avocat.

Publié le par UL Valenciennes

L’Accord National Interprofessionnel (ANI), conclu entre les partenaires sociaux le 11 janvier 2013, prévoit une réduction du délai de prescription de cinq à trois ans, pour les demandes, par les salariés, de rappel de salaires devant le Conseil de prud’hommes.

Nicolas Sarkozy en a rêvé. François Hollande l’a fait !

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 va bouleverser le monde du travail et les droits sociaux des salariés dans les mois à venir.

Cet ANI, s’il prévoit des avancées majeures pour les droits des salariés (accès pour tous à une mutuelle d’entreprise, taxation des CDD courts), prévoit également une mesure extrêmement défavorable aux salariés, à savoir la réduction du délai de prescription en cas de contentieux.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

La crise, ce prétexte pour baisser le coût du travail, mais pas celui du capital (La Tribune)

Publié le par UL Valenciennes

Par Michel Santi, économiste

     
 
Comment augmenter la productivité, la compétitivité de la France? D'aucun répondront qu'il faut "baisser les coûts du travail". Pourtant, l'économiste Michel Santi note que si la réduction du coût du travail a permis à l'Allemagne de baisser ses prix à l'exportation, elle a créé une société de travailleurs précaires. Et observe qu'étonnamment, les revenus nets distribués aux propriétaires de capital, eux, continuent de grimper... Une confiscation en bonne et due forme de l'appareil économique a été entreprise depuis la fin des années 70 par une infime minorité qui a redistribué le produit du travail des autres largement en sa faveur.
 
Ce ne sont effectivement pas tant nos usines, nos industries et nos entreprises qui ne sont pas productives. Cette productivité a en fait été monopolisée au bénéfice d'une élite.
 

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Vers une complémentaire santé pour tous les salariés

Publié le par UL Valenciennes

Théoriquement consensuel, cet article a pourtant provoqué de vifs débats. Explications.

 

Quel est l’enjeu ? 44 % des entreprises françaises déclaraient, en 2009, proposer une complémentaire « santé » à tout ou partie de leurs salariés, selon les chiffres cités dans le rapport accompagnant le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi. Plus précisément, c’est le cas de 93 % des sociétés de plus de 250 salariés, mais de seulement 33 % des établissements de moins de 10 salariés. Au total, seuls 65,3 % des salariés sont couverts (et 79,6 % si l’on compte les ayants droit) et 18,1 % ne sont couverts que via une complémentaire individuelle, qu’ils doivent payer. Enfin 2,3 % salariés du privé, soit 414 000 personnes, ne sont pas couvertes du tout.

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Filoche entre sanglots et colère

Publié le par UL Valenciennes

 

Moment émouvant mardi soir sur le plateau de LCI. Venu pour parler d'un autre sujet, le PS Gérard Filoche, membre du bureau national du parti socialiste s'est insurgé contre les mensonges de Jérôme Cahuzac et, des sanglots dans la voix, a déclaré qu'il refusait d'être "sali par des histoires comme ça".

 

Voir la vidéo

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Validation par la Cour de Cassation des régimes catégoriels en matière de prévoyance (Miroir Social)

Publié le par UL Valenciennes

Par trois arrêts du 13 mars 2013, la chambre sociale de la Cour de Cassation a jugé dans un attendu de principe que :

« En raison des particularités des régimes de prévoyance couvrant les risques maladie, incapacité, invalidité, décès et retraite, qui reposent sur une évaluation des risques garantis, en fonction des spécificités de chaque catégorie professionnelle, prennent en compte un objectif de solidarité et requièrent dans leur mise en œuvre la garantie d’un organisme extérieur à l’entreprise, l’égalité de traitement ne s’applique qu’entre les salariés relevant d’une même catégorie professionnelle ».

Ces trois décisions permettent de tirer les enseignements suivants :

 

Lire la suite

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

Si l’on ne résiste pas au virus de la redistribution abusive : ce sera bientôt le prix du pain en fonction des revenus...

Publié le par UL Valenciennes

REGARDS CROISES SUR LA PROTECTION SOCIALE

 

N° spécial Retraite complémentaire 26 Mars 2013

 

Le Comité Directeur de la CFE-CGC du 25 mars 2013 a décidé, à l’unanimité des fédérations, de ne pas signer le texte issu des négociations entre partenaires sociaux.

 

Le projet d’accord proposé à la signature amortit bien sûr quelque peu le déficit prévisionnel des régimes complémentaires à l’horizon 2017, mais il est à la fois non sécurisé et à visée limitée.

Il fait supporter tous les efforts aux actifs et aux retraités en continuant d’abaisser le niveau des retraites!

 

Il impose un sacrifice supplémentaire aux classes moyennes qui contribuent de plus en plus fortement aux efforts de solidarité !

 

A visée limitée, ce texte ne résoud en rien les déséquilibres de financement à moyen terme.

 

Prenons garde de voir remettre en cause nos fondamentaux, en particulier ceux des classes moyennes et de l’encadrement ! Car les mesures mises en oeuvre actuellement s’inscrivent dans une logique qui va nous conduire à devoir nous présenter à la boulangerie de quartier .. avec notre avis fiscal !

 

Si l’on ne résiste pas au virus de la redistribution abusive : ce sera bientôt le prix du pain en fonction des revenus...

 

Accéder au numéro spécial de Regard Croisés

Partager cet article

Repost 0

Congrès CFE-CGC de St Malo : Avancer Ensemble

Publié le par UL Valenciennes

 

Pour télécharger le projet de François Hommeril, Jean-Yves Hemery, Diégo Alarçon , c'est   ICI

 

 

http://ddata.over-blog.com/1/74/68/08/Capturer.JPG

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de presse CFE-CGC : il faudra compter avec la CFE-CGC !

Publié le par UL Valenciennes

Aujourd’hui est franchie une étape importante dans la reconnaissance de la représentativité des organisations syndicales de salariés : la mesure de leur audience tant au niveau national interprofessionnel que par convention collective.


La CFE-CGC est fière des résultats de son audience catégorielle (techniciens, agents de maîtrise, ingénieurs, cadres ou assimilés) de 18,14 %, soit plus double du seuil minimal requis !


Cette mesure est une première et ne peut se comparer à aucune autre. Elle résulte de la consolidation des voix obtenues par la CFE-CGC lors des élections professionnelles d’entreprise dans les collèges où se trouvent des salariés visés par ses statuts, auxquelles s’ajoutent les voix recueillies dans le deuxième collège aux élections TPE et dans le collège « production » des élections aux chambres d’agriculture.


À la table des négociations nationales interprofessionnelles, couvrant tous les salariés, la CFE-CGC pèse 10,78 % et devient la quatrième organisation par ordre d’importance, n’en déplaise à certains !


La CFE-CGC est incontestablement une organisation syndicale dans laquelle les salariés de l’encadrement se reconnaissent et qui compte dans le paysage syndical français.

Partager cet article

Repost 0

Retraite complémentaire Un texte déséquilibré pénalisant les classes moyennes

Publié le par UL Valenciennes

 

           

La CFE-CGC ne signera pas le texte du 13 mars 2013 sur les retraites complémentaires !

Il s’agit d’un texte non sécurisé qui fait supporter tous les efforts aux actifs et aux retraités en continuant  d’affaiblir le niveau des retraites.

Laisser croire que l’accord préserverait les petites pensions n’est qu’un habillage grossier destiné à faire passer la pilule à tous les retraités et  salariés du secteur privé.

Il s’agit d’un texte déséquilibré qui impose un sacrifice supplémentaire aux classes moyennes, notamment le personnel d’encadrement, qui contribuent de plus en plus fortement aux efforts de solidarité et ne peuvent accepter une mécanique infernale visant à baisser leurs droits au travers la remise en cause des fondamentaux (prestations sociales, allocations familiales, fiscalité…)

Ce texte se situe dans la ligne droite de l’accord du 18 mars 2011 qui fait l’objet d’un contentieux et d’un recours de la CFE-CGC devant le TGI et le Conseil d’État.

La CFE-CGC dénonce une tendance à l’écrasement des prestations, à l’alignement des droits par le bas, mais aussi à l’augmentation des prélèvements pour les classes moyennes.

C’est un texte à visée limitée qui amortit un peu le déficit à horizon 2017 mais qui ne résout en rien les déséquilibres de financement à moyen terme !

La CFE-CGC n’accepte pas de s’associer à une entreprise de démolition ayant pour cible ceux qui portent l’ascenseur social et la vraie valeur du travail !

Partager cet article

Repost 0

Une entreprise épinglée pour avoir espionné ses salariés avec un keylogger

Publié le par UL Valenciennes

La Commission nationale pour l’informatique et les libertés (CNIL) a annoncé ce matin qu’elle avait adressé une (simple) mise en demeure à une entreprise ayant surveillé ses salariés à l’appui d’un logiciel permettant d’enregistrer les frappes au clavier. L’autorité administrative indépendante en a profité pour indiquer que l'installation et l'utilisation de ce type de dispositif intrusif n’étaient pas justifiées, hormis en présence d’un « fort impératif de sécurité ».

 

Lire l'article

Publié dans Information nationale

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>